La ville de Fès, fondée en 789 A. D. par Idris Ier

toujours considérée comme le centre spirituel et culturel du pays, est la plus ancienne des villes impériales. En 812 A. D. les familles musulmanes fuyant Al Andalus, l'Andalousie d'aujourd'hui, se sont installées sur la rive est de l'Oued Fès. Les familles arabes de Kairouan, la Tunisie d'aujourd'hui, ont été ajoutés plus tard et se sont installés sur la rive ouest. Les traditions de ces deux peuples ont formé la base pour la future grandeur religieuse, culturelle et pour le patrimoine architectural de Fès. Dans ses 1200 ans d'histoire, Fès a connu une succession de dynasties et de grandes richesses, ce qui permit à la ville de croître rapidement, non seulement économiquement, en devenant tout de suite le carrefour d'importants échanges commerciaux, mais aussi sur le plan culturel. Fès a atteint son apogée entre le XIIIe et XIVe siècles, sous la dynastie des Mérinides, confirmant le rôle de centre culturel, artistique et intellectuel du pays. La Médina de Fès, qui abritait la plus ancienne université au monde, est aujourd'hui considérée comme l'un des grands appels de la ville. Non seulement est le premier site du Maroc reconnu patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981, mais elle est la plus grande ville médiévale dans le monde. Entourée de murs magnifiques, la structure à labyrinthe, fait de la Médina, un dédale de ruelles en continu de haut en bas qui se croisent dans un modèle apparemment chaotique, presque comme un musée en air. Au cœur de la Médina se trouve l'un des centres économiques les plus actifs et prospères de la ville. Fès a un rôle important dans la production de tapis, des fils, dans le travail des métaux et dans le traitement du cuir, qui sont mises en ouvre par les anciennes méthodes traditionnelles. Le centre de la ville, qui se distingue par son artisanat, son architecture, sa culture, ses montagnes est une vraie ville médiévale arabe, où le présent est confronté à un passé encore très visible, et où la coexistence des anciens et modernes crée un environnement unique au monde, faisant d'elle, pour son raffinement artistique et ferment culturel, un symbole du Maroc et du monde arabe tout entier.